Sainte-Julie aura son terrain de soccer synthétique

October 9, 2009

 

 

 

C'est officiel, Sainte-Julie recevra une aide financière gouvernementale de 937 554$ pour l'aménagement et l'éclairage de son futur terrain de soccer à surface synthétique, dont les coûts totaliseront 1 950 108$.

 

L'annonce a été faite la semaine dernière, lors d'une conférence de presse, en présence de Nicole Ménard, ministre responsable de la Montérégie, de Claude Carignan, sénateur de Mille Isles et de Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie.


En détail, le projet consiste à aménager au parc N.-P. Lapierre un terrain de soccer à surface synthétique pour onze joueurs par équipe qui inclura, dans le sens de la largeur, deux terrains pour sept joueurs. En plus de l'éclairage du terrain, l'aménagement comprend également l'installation de buts, d'estrades, de bancs, d'une clôture et de sentiers éclairés menant au nouveau terrain.


Sur le montant total de la facture allouée au terrain synthétique, la participation de la Ville de Sainte-Julie s'élève à 1 012 554$, dont 1 million$ proviendra du fonds d'immobilisation. La différence découle des gouvernements provincial et fédéral (468 777$ chacun). Le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport y contribue par l'intermédiaire du Programme de soutien aux installations sportives. Quant à l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, c'est par le Programme des infrastructures de loisirs Canada qu'elle vient en aide à la municipalité.
«Le début des travaux d'aménagement du terrain est prévu au printemps prochain. Avec 2 100 jeunes joueurs de soccer julievillois cette année, il faut être en mesure de leur offrir des infrastructures adéquates qui leur permettent de s'épanouir pleinement», précisait Mme Roy. Cette dernière espère que les travaux seront terminés tôt afin que les joueurs puissent effectuer leurs finales de saison sur celui-ci, l'été prochain.


À des fins de comparaison, le terrain synthétique qui se prépare présentement à Saint-Bruno-de-Montarville, dans le parc Marie-Victorin, coûtera 1 351 643$ à la municipalité.


<h3>Une nouvelle acclamée</h3>Pour Daniel Renaud, qui a appuyé les démarches de la Ville dans ce dossier durant son mandat de président du Club de soccer de Sainte-Julie, l'annonce du terrain synthétique est une «fichue de bonne nouvelle». «J'avouerai franchement que je n'y croyais plus. Quand Mme Roy m'a appelé pour m'annoncer la nouvelle, les bras m'en sont tombés. C'est une grande nouvelle pour les enfants de Sainte-Julie. J'imagine leurs yeux et leurs sourires quand ils verront le terrain», a-t-il dit.


Trois jours avant la conférence de presse, M. Renaud démissionnait de son poste de président du club, après trois ans de loyaux services bénévoles. L'annonce du terrain synthétique est pour lui une excellente façon de partir. «J'ai quitté mon rôle de président mais je reste toutefois entraîneur de l'équipe U15 des Rafales. Et je peux vous dire que ce terrain sera pour les Rafales ce que le Forum a été pour les Canadiens de Montréal», a-t-il ajouté.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload