Entente Canada-Québec – Programme d'infrastructure du savoir

October 23, 2009

L'Université de Sherbrooke pourra réaliser sept projets d'enseignement et de recherche dans le cadre du Programme d'infrastructure du savoir grâce à des subventions totalisant 53 698 353 $. Parmi les projets, l'aménagement du Pavillon de recherche appliquée sur le cancer recevra la part du lion, avec des investissements de 31,4 M$, qui permettront de regrouper quelque 31 équipes travaillant dans les domaines de la recherche fondamentale et préclinique au Campus de la santé.

 

L'Université de Sherbrooke pourra réaliser sept projets d'enseignement et de recherche dans le cadre du Programme d'infrastructure du savoir grâce à des subventions totalisant 53 698 353 $. Parmi les projets, l'aménagement du Pavillon de recherche appliquée sur le cancer recevra la part du lion, avec des investissements de 31,4 M$, qui permettront de regrouper quelque 31 équipes travaillant dans les domaines de la recherche fondamentale et préclinique au Campus de la santé.

 

Ce soutien financier a été confirmé le 23 octobre par le sénateur Claude Carignan, au nom Gary Goodyear, ministre d'État (Sciences et Technologie), ainsi que par la ministre responsable de la région de l'Estrie, Monique Gagnon-Tremblay, au nom du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Clément Gignac, et de la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Michelle Courchesne.

 

Ce programme est un outil essentiel pour stimuler l'économie, a déclaré le sénateur Claude Carignan. En investissant à grande échelle dans les infrastructures, le gouvernement du Canada contribue à soutenir directement l'activité économique dans les collectivités locales.

 

Le gouvernement du Québec est engagé à développer des régions plus dynamiques, innovantes et prospères sur le plan économique, a soutenu pour sa part la ministre Monique Gagnon Tremblay. L'annonce d'aujourd'hui en témoigne. Les investissements pour ces sept projets contribueront au rayonnement de la région de l'Estrie et à sa pleine participation à l'économie du savoir.

 

Les retombées de ces sept projets seront multiples, a souligné Luce Samoisette, rectrice de l'Université de Sherbrooke. À très court terme, ces projets vont certes stimuler l'activité économique par les travaux de planification et de construction qu'ils comportent. Mais leur impact sera encore plus important à moyen et à long terme, parce qu'ils soutiennent nos activités de recherche et d'enseignement qui, ensemble, contribuent au rehaussement de la qualité de vie de la population. Et cela, grâce à des découvertes dans le dépistage et le traitement du cancer, à l'innovation dans les domaines des sciences sociales et de l'éducation, au transfert technologique et à la transmission des connaissances.

 

Projets et financement

 

 

Cinq des sept projets sont financés par le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation et par Industrie Canada. Le projet d'aménagement du Pavillon de recherche appliquée sur le cancer obtient une contribution du Ministère à hauteur de 22 356 024 $, alors qu'Industrie Canada contribue à hauteur de 9 088 975 $.

Les projets suivants sont financés à part égales par les deux partenaires :

•2,3 M$ seront consacrés à l'agrandissement et à la rénovation d'un laboratoire de chimie appliquée.
•8,1 M$ serviront à la création du Pavillon de recherche en sciences humaines et sociales. La nouvelle entité regroupera des étudiants de 2e et 3e cycles faisant partie des nombreuses équipes de recherche de la Faculté des lettres et sciences humaines et de la Faculté d'éducation.

•3,9 M$ seront investis pour rénover des systèmes de ventilation de la Faculté de génie.
•1,93 M$ seront versés pour les travaux d'agrandissement et de réfection des dépôts et magasins de produits chimiques des facultés des sciences et de génie.
Enfin, deux projets sont financés à parts égales par le ministère de l'Éducation, du ?Loisir et du Sport et par Industrie Canada :

•2 M$ seront investis pour augmenter la capacité du réseau électrique du Campus principal.
•4 M$ seront consacrés à l'élimination de l'amiante et à la rénovation des systèmes de ventilation de la Bibliothèque Roger-Maltais (sciences humaines).

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload