Discours de l'honorable Claude Carignan en l'honneur du départ à la retraite de l'honorable Roméo Dallaire.

June 21, 2014

Honorables sénateurs, en mon nom personnel et au nom de mes collègues, je suis heureux de prendre la parole aujourd'hui afin d'adresser ces quelques mots au sénateur Dallaire, qui prendra sa retraite cette semaine après neuf années passées au Sénat du Canada.

 

J'ai tellement de choses à dire que je vais lire mes cartons, ce qui devrait réjouir le sénateur Dallaire!

Avant toute chose, il est de mise de dire que le sénateur Dallaire est un sénateur hors norme. Ses années d'expérience au sein des Forces armées canadiennes et ses nombreuses missions lui ont véritablement donné la stature d'un grand Canadien reconnu à l'échelle internationale.

 

Le lieutenant-général Dallaire est Officier de l'Ordre du Canada, Grand Officier de l'Ordre national du Québec et Commandeur de l'Ordre du mérite militaire. Il est lauréat de la médaille Pearson pour la paix décernée par l'Association canadienne pour les Nations Unies, du prix de l'éthique en affaires publiques du Arthur Kroeger College de l'Université Carleton, d'un prix d'excellence du Manitoba Health Sciences Centre et du prix d'humanisme de l'Université Harvard.

Nous connaissons tous les exploits réalisés par le lieutenant- général Roméo Dallaire dans différents coins de la planète. Je n'ai pas besoin de les rappeler, mais il est utile de les avoir en tête pour jauger son passage au Sénat du Canada.

 

Le sénateur Dallaire est un humaniste reconnu mondialement. Doté d'une détermination exceptionnelle, il a mené des missions excessivement délicates et mis en place différentes organisations visant à défendre les droits des plus démunis. Ses nombreuses contributions à titre de conseiller auprès de l'Organisation des Nations Unies témoignent de sa crédibilité. Ceci dit, il est intéressant de constater ce qu'aura été la contribution du sénateur Dallaire aux travaux du Sénat.

 

Comme vous le savez, honorables sénateurs, depuis un peu plus d'une année, on remet en question le rôle du Sénat et des sénateurs. La feuille de route du sénateur Dallaire aiderait certainement à mieux expliquer le rôle du Sénat et, surtout, à illustrer la façon dont un sénateur peut faire une différence.

 

Le sénateur Dallaire, comme vous pourrez le constater en consultant son site web, a prononcé, depuis sa nomination au Sénat en mars 2005, plus d'une centaine de discours. Ces nombreux discours portaient sur des thématiques et des causes qui lui étaient chères : les enfants soldats, les anciens combattants, les droits de la personne, le soutien et l'engagement envers nos forces armées, le désarmement nucléaire, la prévention du suicide, les langues officielles, le rôle du Canada dans les conflits mondiaux et bien d'autres sujets.

 

Le sénateur Dallaire est arrivé au Sénat avec un bagage d'expérience de vie exceptionnel, et il a profité de son rôle de parlementaire pour sensibiliser la population, ses collègues sénateurs et les membres qui siègent à l'autre endroit aux enjeux qui lui tiennent à cœur et auxquels il a consacré sa vie entière.

 

Par ailleurs, le sénateur Dallaire a toujours pris son rôle de législateur très au sérieux. Il a su utiliser l'expertise qu'il a acquise au fil des ans pour analyser, interroger et critiquer les différents projets de loi touchant de près ou de loin les enjeux auxquels il se consacre avec énergie et persévérance.

 

Avec le sentiment du devoir accompli, le sénateur Dallaire fait le choix de mettre un terme à sa carrière sénatoriale pour relever de nouveaux défis qui se situent également dans le continuum de ses actions et de ses engagements passés.

Le sénateur Dallaire est assurément un exemple de droiture, de détermination, de persévérance et de courage. Pour un très grand nombre de Canadiens, il est, à n'en pas douter, un modèle, pour ne pas dire un héros.

 

Merci pour votre immense contribution au Canada, merci pour votre immense contribution pour la paix dans le monde et, naturellement, un immense merci pour votre exceptionnelle contribution aux travaux du Sénat.

 

Je vous souhaite tout le succès voulu dans l'atteinte et la réalisation de vos prochains défis. Bonne route!

 

Revenez nous voir, revenez nous parler avec passion de vos projets, et, surtout, n'hésitez pas à me poser vos questions par l'entremise de vos collègues, qui se feront sûrement le devoir de me les poser lors de la période des questions.

Merci, sénateur Dallaire.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload