Le ministre canadien de la Défense à la période des questions au Sénat

February 25, 2016

OTTAWA, 24 février 2016 – Le sénateur Claude Carignan, leader de l’opposition au Sénat, a donné le coup d’envoi à la période des questions au Sénat aujourd’hui en posant au ministre de la Défense Harjit Sajjan des questions sur son mandat ministériel.

 

Comme toujours, le sénateur Carignan a remercié le ministre de sa présence au Sénat, mais s’est dit mal à l’aise avec certaines des réponses que les sénateurs ont reçues.

 

« Les Canadiennes et les Canadiens étaient habitués à un gouvernement au leadership stable et solide, qui prenait des décisions cohérentes et éclairées en matière de sécurité mondiale et de défense. Nous sommes heureux et fiers du travail de nos militaires compétents, prêts à l’action.

 

« Toutefois, en voulant se donner une nouvelle image, le gouvernement Trudeau prend au hasard des décisions qui ne confèrent pas au Canada un rôle clair dans la défense et la sécurité sur la scène mondiale. Les sénateurs sont déçus de l’absence de direction du gouvernement Trudeau. Nous l’implorons de mieux coordonner, expliquer et exécuter toutes les décisions qui touchent les femmes et les hommes courageux des Forces armées canadiennes. »

 

Le sénateur Carignan a rappelé que la France et les États-Unis ont qualifié les actes commis par Daesh « d’actes de guerre » et que ces pays ont déclaré qu’ils sont en guerre contre Daesh. Le sénateur a posé une question très précise au ministre Sajjan, à savoir si le gouvernement Trudeau juge que le Canada est en guerre contre Daesh. Le ministre a refusé d’utiliser le terme « guerre », et cela au moment même où son gouvernement déploie des troupes supplémentaires dans la région visée.

 

À la question du sénateur Daniel Lang qui voulait savoir si notre personnel militaire ou des sous-traitants de la Défense étaient impliqués directement ou indirectement dans le conflit au Yémen ou en Libye, le ministre Sajjan a répondu que nous n’avons pas de présence au Yémen à l’heure actuelle, puis a ajouté qu’une mission en Libye était possible. Le sénateur Lang craint que la participation du Canada dans ce conflit s’étende à partir de la Syrie, d’Irak, de la Jordanie et du Liban pour éventuellement inclure la guerre entre l’Arabie saoudite et le Yémen, ainsi que dans une Libye instable qui est envahie par diverses factions islamistes. Cela soulève de graves questions pour les Canadiennes et les Canadiens à savoir si nous sommes en train de nous enliser dans un Moyen-Orient volatile où les crises n’en finissent plus.

 

La sénatrice Eaton a demandé au ministre Sajjan si les hélicoptères Griffon qui seront déployés en Irak et en Syrie dans le cadre de la mission seraient armés afin de pouvoir protéger nos troupes. Le ministre a répondu vaguement, disant que les hélicoptères auraient simplement pour but de fournir un transport sécuritaire.

 

Les sénateurs conservateurs Raynell Andreychuk, Denise Batters et Dennis Patterson avaient également préparé d’importantes questions pour le ministre, portant sur la déstabilisation de l’ordre de la sécurité en Europe et au-delà par la Russie, le respect voué aux pilotes de chasse canadiens, ainsi que l’avenir des Rangers canadiens.

 

« Exiger que le gouvernement rende des comptes est un élément important du travail de toute législature, a souligné le sénateur Carignan. Les ministres qui prennent part à la période des questions au Sénat rendent des comptes et renforcent le processus démocratique, ce qui profite à tous les Canadiens et les Canadiennes. »

 

-30-

 

 

 Renseignements (médias seulement) : Jenn Gearey

Bureau de l’honorable sénateur Claude Carignan, c.p., leader de l’opposition au Sénat

613-992-0240 – jenn.gearey@sen.parl.gc.ca

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload