Le Caucus conservateur du Sénat souhaite une excellente retraite à la sénatrice Johnson

September 22, 2016

 OTTAWA, 22 septembre 2016 

 

Le sénateur Claude Carignan, leader de l’opposition au Sénat, a appris avec regret le départ à la retraite de l’honorable sénatrice Janis Johnson, et il aimerait prendre l’occasion de la remercier pour sa contribution remarquable au service du public.

 

Nommée au Sénat par le Très honorable Brian Mulroney en 1990, la sénatrice Johnson avait fait carrière comme consultante en relations publiques et professeur d’université. Elle s’est toujours intéressée à la politique et fut la première femme nommée directrice nationale du Parti progressiste-conservateur du Canada, en septembre 1983.

 

« Pendant plus d’un quart de siècle, la sénatrice Johnson a fait une contribution inestimable au Sénat en ce qui concerne les relations internationales, les droits de la femme, l’environnement, la défense des personnes handicapées, les Canadiens autochtones et les arts. Son enthousiasme et son élégance étaient remarqués au Sénat, a dit le sénateur Carignan. Elle dépasse en années de service, et avec distinction, tous les sénateurs conservateurs dans la Chambre haute. »

 

En 1991, la sénatrice Johnson a joué un rôle crucial dans la lutte pour rejeter le projet de loi C-43, dernière tentative d’un gouvernement canadien de restreindre le droit à l’avortement des femmes au Canada. En 2007, son amour des arts l’a poussée à défendre en deuxième lecture le projet de loi C-59 qui prévenait l’enregistrement de films par caméscope dans des salles de cinéma et permettait à la police d’intervenir rapidement en cas d’enregistrement non autorisé de films. En 2013, elle lançait le débat en deuxième lecture du projet de loi S-14, qui renforçait la capacité du Canada de sévir contre les particuliers et entreprises au pays se livrant à la corruption d’agents publics étrangers pour obtenir des marchés publics. Elle a travaillé sur de nombreuses autres lois importantes également.

 

La sénatrice Johnson a été membre d’une foule de comités sénatoriaux au cours des années, notamment Pêches et Océans, Transports et Communications, Peuples autochtones, Droits de la personne et Régie interne. Elle siège actuellement au Comité sénatorial permanent des affaires étrangères et du commerce international, au Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles et au Comité sénatorial permanent sur la modernisation du Sénat. Elle a été coprésidente du Groupe interparlementaire Canada – États-Unis pendant six ans et a fait un travail remarquable de diplomatie parlementaire avec les membres du Congrès américain et du Sénat américain pour représenter les intérêts canadiens dans nos relations avec notre voisin.

 

De plus, la sénatrice Johnson est heureuse de faire beaucoup de bénévolat dans le domaine artistique.

 

« Que ce soit en participant à des débats passionnés, en étudiant des projets de loi ou en travaillant sur d’importants rapports de comité, la sénatrice Johnson s’est distinguée au Sénat par ses principes, sa confiance, sa détermination et sa diligence, » a conclu le sénateur Carignan.

 

Le Caucus conservateur du Sénat remercie la sénatrice Johnson pour son travail inlassable des deux dernières décennies et lui souhaite bonne chance alors qu’elle amorce ce nouveau chapitre dans sa vie. Elle nous manquera.

 

-30-

 

Renseignements (médias seulement) : Jenn Gearey

Bureau de l’honorable sénateur Claude Carignan, c.p., leader de l’opposition au Sénat

613 992-0240 – jenn.gearey@sen.parl.gc.ca

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload