Discours du sénateur Carignan à l’occasion de l’attentat survenue dans une mosquée de Québec le 29 janvier 2017

January 31, 2017

Le discours prononcé fait foi  

 

 

Honorables sénateurs,

 

Je prends la parole aujourd’hui afin de dénoncer avec force l’attentat survenue dimanche soir dans une mosquée de Québec.

 

Six personnes ont été tuées, d’autres ont été blessées dont cinq sont entre la vie et la mort.

 

Je suis profondément attristé par ces événements et je souhaite naturellement offrir mes plus sincères condoléances aux familles éprouvée et aux amis des victimes.

 

Un jeune homme de 27 ans est le principal suspect dans cette affaire. Pour le moment, on ne connaît pas ses motifs, mais peu importe quels qu’ils soient, rien au monde ne peut justifier un tel geste, une telle tuerie.

 

Certains voudront, dès maintenant, relancer un débat sur l’islamophobie, sur l’immigration, sur l’accueil des réfugiés. J’invite ces personnes à faire une pause et à laisser retomber la poussière. Il est risqué de tirer des conclusions trop hâtives et souvent sous le coup de l’émotion et de la rage.

 

Le temps est davantage à la solidarité envers la communauté musulmane qui a été attaquée dimanche

mais également envers tous les Québécois et tous les Canadienne.

 

Les attentats de dimanche soir sont dirigés non pas seulement vers une minorité religieuse mais aussi envers notre communauté au sens large. Nous avons tous été happés par ce drame, par ces décès, par ces vies fauchées sans aucune raison. Par contre il faut bien l’admettre, il est odieux d’anéantir des êtres humains pour leurs croyances religieuses. Ce n’est pas le Canada que nous avons bâti et que nous voulons préserver.

 

Ces hommes décédés dimanche soir laissent derrière eux femmes et enfants pour qui la vie ne sera plus jamais la même.

La folie meurtrière d’un loup solitaire a encore frappée le cœur de notre nation. Jamais nous ne devrons baisser les bras face à la violence, face à la haine, face au racisme mais surtout, nous devrons redoubler nos efforts dans la prévention…il faut agir en amont afin d’éviter de tels actes de barbarie.

 

En terminant, je veux souligner l’excellent travail des premiers répondants qui sont intervenus dans les premières minutes de ce drame et dans les heures qui ont suivies. Ce sont des hommes et des femmes empreints de savoir-faire, de compassion et d’amour pour leur prochain. Inspirons-nous en dans nos travaux de tous les jours.

 

Mes pensées et mes prières sont dirigées vers les familles éprouvées. Je suis de tout cœur avec elles !

 

Merci

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload